Modalités d'accès à la librairie

Durant cette période de rentrée scolaire qui s'annonce dynamique, nous remettons en place le système de "drive" à la librairie.

Vignette point de retrait02

Si vous souhaitez simplement retirer une commande ou une prescription scolaire (manuels ou lectures demandés par les professeurs), n'hésitez pas à vous présenter directement côté Musée Campanaire.

L'entrée côté Boulevard Carnot vous permettra d'accéder à la librairie et de consulter les ouvrages.

Merci pour votre compréhension ! Nous vous souhaitons une bonne rentrée à tous !

Edito

Après un été bien particulier, nous voici en septembre avec une nouvelle rentrée littéraire toujours très dense ! La littérature est à l’honneur sur cette lettre d’information et nous avons hâte de vous faire découvrir nos lectures estivales. On se retrouve d’ailleurs à la fin du mois, lors d’une soirée exceptionnelle pour vous présenter NOTRE rentrée littéraire …

Seriez-vous intéressé pour écrire le prochain édito ? Si l’exercice vous tente, nous vous proposons dès à présent de nous envoyer par mail (effetsdepage@orange.fr) un petit texte parlant de votre rapport à la lecture, l’écriture, le livre, pourquoi pas un auteur (max. 150 mots) . N’hésitez pas, nous serons ravis de vous lire.

 

Agenda

  • Vendredi 25 septembre à 19h30 : Présentation de la rentrée littéraire en partenariat avec la médiathèque. La soirée aura lieu à la médiathèque de L'Isle-Jourdain. Gratuit, sur inscription à la librairie.

A paraitre

  • Suiza – B. Belpois – Ed. Folio – 7,50 EUR – à paraître le 17 septembre
  • L’ile du diable – N. Beuglet – Ed. Pocket – 6,95 EUR – à paraître le 3 septembre
  • La toile du monde – A. Varenne – Ed. Livre de poche – 8.90 EUR- à paraitre le 2 septembre
  • Où bas le cœur du monde – Ph. Hayat – Ed. Livre de poche – 8.40 EUR – à paraitre le 2 septembre
  • Rien n’est noir – C. Berest- Ed. Livre de poche – 7.40 EUR – à paraitre le 30 septembre
  • Les refuges – J. Loubry – Ed. Livre de poche – 8.20 EUR- à paraitre le 2 septembre
  • La rose écarlate –Missions T8 – Ed. Delcourt – 10.95 EUR – à paraitre le 16 septembre
  • Lila T5 – Ed. Delcourt – 14.95 EUR – à paraitre le 23 septembre
  • Cizo T2 – Ed.Kennes – 11.95 EUR – à paraitre le 1er septembre

Derniers coups de coeur

Je veux mon chapeau

Je veux mon chapeau

Jon Klassen – Ed. Milan

A partir de 4 ans

Un gros ours brun a perdu son chapeau. Il aime tellement son chapeau qu’il décide de demander à tous les animaux s’ils ne l’ont pas vu. Personne n’a vu le chapeau et l’ours continue son chemin. Personne ? Vraiment ? Le lapin croisé un peu plus tôt avait pourtant un chapeau rouge sur la tête… L’ours s’en souvient soudainement et fait demi-tour. Mais que va-t-il arriver au voleur ?

Voici un album à chute à lire aux enfants à partir de 4 ans. L’histoire en apparence très simple et répétitive se révèle pleine de malice et d’irrévérence. Cet album très maîtrisé propose une richesse sémantique peu commune où texte et images ne racontent pas tout à fait la même chose. J’ai beaucoup aimé le jeu des couleurs et les illustrations qui viennent contredire les paroles des personnages et permettent une lecture globale de l’histoire. Un album à savourer en famille !

Miss charity

Miss Charity

Marie-Aude Murail – Ed. L’École des loisirs

A partir de 13 ans

Charity Tiddler est une petite fille très solitaire. A une époque où les adultes font peu de cas de l’éducation et du bien-être des enfants, la petite fille est élevée par sa bonne au troisième étage de la maison et ne mange avec ses parents que le jour de son anniversaire et de Noël. Pour autant, Charity n’est pas seule : elle vit au sein d’une ménagerie composée d’animaux qu’elle recueille au cours de ses pérégrinations. Lapins, souris, rat et têtards et même corbeaux deviennent tout à la fois les amis et les cobayes de la petite fille.

Lire la suite

Memoire de soie

Mémoire de soie

Adrien Borne - Ed. Lattes

Nous sommes en 1936, dans la Drôme, Emile part faire son service militaire.Ses parents n’ont pas changé leurs habitudes malgré le départ de leur fils unique : le père est déjà parti travailler et la mère est installée au lavoir. Au dernier moment, elle remet à son fils son livret de famille car il risque d’en avoir besoin. Emile découvre alors l’existence d’un certain Baptistin présenté comme son père biologique. Qui est cet homme dont ses parents ne lui ont jamais parlé ?

On ne parle pas beaucoup dans cette famille, alors les secrets restent enfouis. Mais aujourd’hui, Emile veut savoir et sa mère Suzanne raconte…

Ce premier roman est magnifique : il aborde avec une écriture puissante le poids du silence entre des gens qui s’aiment. Ces non-dits sont lourds et détruisent peu à peu le fil d’estime et de respect entre les membres d’une même famille.

L’auteur nous permet aussi de découvrir la culture des vers à soie, très développée dans cette région au début du siècle. En effet, l’homme que Suzanne aime doit reprendre la magnanerie familiale : elle fut d’ailleurs séduite par sa façon de parler de cette passion bien particulière.

Rassemblez vous en mon nom

Rassemblez-vous en mon nom

Maya Angelou - Ed. Noir sur blanc

Décédée en 2014, Maya Angelou était une poétesse, écrivaine, actrice et militante américaine auprès de Nelson Mandela et Martin Luther King notamment. Pour ma part, je ne connaissais pas cette grande dame et ce récit m’a permis de rencontrer une femme noire fière et volontaire. Elle a écrit en 1969 Je sais pourquoi chante l’oiseau en cage retraçant son enfance. Rassemblez-vous en mon nom  (écrit en 1974) est le deuxième tome de cette œuvre autobiographique. Nous découvrons deux années de sa vie, entre ses 19 et 21 ans : elle est alors mère d’un petit garçon. Maya quitte son village de l’Arkansas pour San Francisco où elle compte bien offrir à son fils un destin différent du sien …

Nous découvrons une jeune fille qui cherche l’amour absolument. Lorsqu’elle rencontre un homme et qu’elle tombe amoureuse, elle est prête à tout pour avoir sa reconnaissance. Mais souvent elle se fait berner, manipuler. Elle s’en sortira toujours grâce à son humour et son intelligence et fera de chaque épreuve une force.

Éprise de liberté, c’est pour elle un droit fondamental qu’elle défendra toute sa vie. Lorsqu’elle a vingt ans dans les années 1945, c’est un monde dominé par les Blancs mais elle ne courbera jamais la tête.

Liv maria

Liv Maria

Julia Kerninon - Ed. De l'iconoclaste

Palpitant destin que celui de Liv Maria, l'héroïne rayonnante du nouveau roman de Julia Kerninon. Instinctive et totalement libre, Liv Maria est passionnée par la vie, l'amour, l'inconnu et la nouveauté. Native d'une petite île bretonne, la jeune femme va très tôt déployer ses ailes pour arpenter le monde. A Berlin, au Chili puis en Irlande, Liv Maria va aimer éperdument un homme marié, pleurer ses parents partis trop tôt, multiplier les rencontres, gérer un hôtel, ouvrir une librairie et devenir mère. Malgré sa force de vie, le lecteur sent qu'un tel goût pour le mouvement et l'expérimentation cache une intranquillité. Les virages que Liv Maria opère sont toujours trop secs et serrés pour dessiner une trajectoire harmonieuse. Un secret inavouable l'empêche de trouver la paix et de jouir du bonheur...

Julia Kerninon crée ici une héroïne aux multiples facettes que vous n'oublierez pas de sitôt.

Chavirer

Chavirer

Lola Lafon - Ed. Actes Sud

Repérée à son cours de modern jazz dans une MJC de la banlieue parisienne, Cléo, treize ans, se voit proposer une bourse par une Fondation fantôme. Sans avoir le temps de comprendre, l'adolescente va découvrir que les lendemains exaltants qu'on lui fait miroiter ont un prix : elle va devoir payer de son corps pour y prétendre et convaincre d'autres jeunes filles d'en faire autant.

Des années plus tard, Cléo est devenue danseuse professionnelle lorsqu'un appel à témoins pour retrouver les victimes de la fondation est lancé. Son passé n'a jamais cessé de la hanter. Rongée par la honte et la culpabilité, elle a toujours gardé le silence. Côté scène, la danseuse fend l'air gracieusement, sourire aux lèvres et faux-cils papillonnants, au nom de l'Art et de la beauté. Côte coulisse, le dos est traumatisé et les jambes meurtries. Lola Lafon scrute ce corps en désordre et cet esprit laminé par le traumatisme.

Dans le dictionnaire, Chavirer signifie se renverser, basculer, mais aussi émouvoir, bouleverser, toucher. Cette définition correspond en tout point à ce sublime roman sur le monde de la danse.

Le metier de mourir

Le Métier de mourir

Jean-René Van der Plaetsen - Ed. Grasset

En 1985, au sud du Liban, un avant-poste posé sur un désert de cailloux à la frontière israélienne sert de barrage aux attaques du Hezbollah. La poignée d’hommes attachée à cette minuscule garnison est composée de mercenaires libanais à la solde de l’état Hébreux. A leur tête, Belleface, un vétéran auréolé de gloire militaire, est une légende dans l’armée israélienne. Ses faits d’arme, ses campagnes après la seconde guerre, l’Indochine, sont autant de théâtres qui l’ont vu grandir et devenir ce guerrier quasi-invincible. Dans cette routine de garde où rôde un danger invisible mais permanent, l’arrivée d’un jeune militaire français plein d’idéaux va déclencher une redoutable mécanique de questionnements chez le vétéran. Après tant d’années à servir par les armes, quelle a été sa vie d’homme ? Seul, sans enfant, quelle suite peut-il donner à son existence? Devant la naïveté touchante de ce jeune soldat, a-t-il la capacité, la volonté de s’attacher et de protéger ? Ancien casque bleu au Liban dans les années 80, l’auteur nous livre une belle histoire d’hommes, soldats perdus dans un désert des Tartares écrasé sous le soleil, en lutte avec leurs démons.

Patagonie route 203

Patagonie route 203

Eduardo Fernando Varela - Ed. Métailié

Le personnage principal, camionneur solitaire au passé mystérieux, sillonne les routes de Patagonie plus pour tuer le temps que pour livrer la marchandise qu’il transporte. Les contrées qu’il traverse, bouts du monde au sud de la Patagonie, lui offrent de manière inattendue des rencontres étonnantes, voire burlesques. Tous les personnages qui jalonnent son parcours sont déroutants, pas toujours aimables, affichant un pragmatisme et une logique propres à eux, plongeant Parker dans un abîme de perplexité. Sa rencontre avec une caissière de manège forain va bouleverser son quotidien, son périple prenant alors une orientation nouvelle. Mais comment la retrouver dans cette immensité désolée, quand on lui répond, perdu à la croisée des chemins et cherchant un village au nom pittoresque, la mule morte ou Indien méchant : “Continuez tout droit, le jeudi tournez à gauche, et quand il fera nuit tournez encore à gauche, vous arriverez à destination”. Ce premier roman est un vrai plaisir, offrant une lecture jubilatoire ; le sourire au coin des lèvres n’est jamais loin quand on suit ce périple hors du temps.