Coups de coeur

Le jour d'avant

Avant

Le jour d'avant de Sorj Chalandon

Ed. Gallimard

Le 27 décembre 1974 une explosion retentit dans la fosse Saint-Amé de Liévin. 42 corps sont remontés par les équipes de secours. La région des Houillères est en deuil, la catastrophe est nationale. Joseph Flavent, jeune mineur de 20 ans, est parmi les victimes. Sa famille est brisée, son père en mourra. Son frère cadet, Michel, qui lui vouait une admiration sans borne, ne se remettra pas de la perte immense de ce grand frère magnifique qui lui faisait partager les mille choses qui font le bonheur de la vie. Il projetait de le rejoindre à la mine dès qu’il serait en âge, mais le destin en a voulu autrement, il ne sera jamais mineur.

40 ans plus tard, le voilà de retour au pays, ce pays si cruel qu’il a fui, avec une idée en tête, et surtout le mot que lui avait laissé son père peu avant de mourir, ces quelques mots simples et brutaux à la fois : « venge nous de la mine ». Une vie entière à ruminer, mais c’est décidé, il fera payer celui qu’il tient pour responsable de tous ces morts, celui qui était en charge de leur sécurité.

Encore une fois Sorj Chalandon sait choisir les bons mots pour faire ressortir toute l’émotion, toute la douleur contenue dans cette histoire. Le deuil, le remords et la culpabilité sont des thèmes abordés ici avec talent, pour notre plus grand bonheur.

La mythologie expliquée par la peinture

Mytho

La mythologie expliquée par la peinture de G. Denizeau

Ed. Larousse

Ce très bel ouvrage vous propose d’aborder la mythologie à travers les tableaux des grands maîtres des siècles passés. Il permet de se familiariser avec les épisodes principaux des grands mythes gréco-romains. Du combat entre Zeus et les Titans jusqu’à la fondation de Rome en passant par la guerre de Troie, on s’aperçoit que ces récits ont, de tout temps, été source d’inspiration pour les artistes. Chaque tableau est ainsi présenté accompagné du mythe qu’il illustre. A cette occasion, l’auteur fait référence aux textes sources des poètes grecs et latins qui nous ont permis de connaître ces épisodes. Sur la double page suivante, l’auteur livre une analyse du tableau qui nous permet de mieux comprendre la manière dont le peintre a choisi de représenter le mythe en question. Cet ouvrage est ainsi très intéressant lorsque l’on souhaite se plonger dans la mythologie. D’autre part, il permet aussi de découvrir des œuvres très différentes les unes des autres et de s’initier à l’analyse picturale de manière très abordable. A lire d’une traite ou bien à feuilleter selon vos envies !

Redemption road

Road

Redemption road de John Hart

Ed. JC Lattès

Des femmes sont retrouvées mortes, étendues sur l’autel d’une ancienne église. Dans le même temps, Adrian Wall, un flic jugé pour le meurtre d’une femme, est libéré après 13 ans de réclusion. Liz, une inspectrice qui l’a bien connu et qui est suspectée d’avoir tué froidement 2 ravisseurs, va devoir affronter un passé traumatisant. Les pièces du puzzle vont s’assembler, petit à petit, pour livrer cet excellent polar, maitrisé de bout en bout et écrit par un maître du genre.

Ne fais confiance à personne

Personne

Ne fais confiance à personne de P. Cleave

Ed. Sonatine

Jerry Grey, auteur de romans policiers à succès, vient de rencontrer le Capitaine A… A comme Alzheimer. A 49 ans, il sombre dans cette démence et très vite est confronté à la perte de ses souvenirs alors que certains semblent très précis. Jusqu’à ce qu’il se mette à confondre sa vie avec celle des personnages de ses romans. Lorsque des crimes commencent à avoir lieu dans son entourage, la police et lui-même s’interrogent. Superbe mise en abyme de la part de Paul Cleave qui manipule son lecteur, jusqu’à une fin qui va bien au-delà de ce que nous avons pu imaginer.

L'aimant

Aimant

L'aimant de L. Harari

Ed. Sarbacane

Lucas Harari nous présente là sa première bande dessinée publiée. Celle-ci donne aux thermes de Vals en Suisse le rôle principal. Pierre, étudiant en architecture, a décidé de faire sa thèse sur ce bâtiment et son créateur Peter Zumthor. Lorsqu’il se rend sur place, il est fasciné par cet édifice situé au coeur des montagnes. Mais très vite, nous basculons dans un véritable polar car les thermes renferment de nombreux mystères et Pierre est bien décidé à les découvrir même si il doit y laisser la raison.

Colorado train

Coloradotrain

Colorado train de Thibault Vermot

Ed. Sarbacane - A partir de 15 ans, pour lecteur averti

Au lendemain de la seconde guerre, la petite ville de Durango connait un drame horrible : un jeune lycéen est retrouvé assassiné, à moitié dévoré. La police n’a que peu d’indices, la terreur s’est emparée de la population. 6 amis d'enfance, curieux et avides de vérité, vont enquêter et se retrouver sur la piste de la Chose, cette entité malfaisante qui n’existe que dans les pires cauchemars. Un très bon thriller horrifique que n’aurait pas renié Stephen King.

Les intraterrestres

Intra

Les intraterrestres de M. Causse

Ed. Talents  hauts - A partir de 9 ans

Connaissez-vous les intraterrestres ? Non ? Titouan Châtaigne a eu l’occasion de les rencontrer alors qu’il était enfermé dans les vestiaires de sport de son pensionnat. Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’ils lui ont donné du fil à retordre ! Un roman plein d’humour et d’onomatopées pour les enfants qui sont à l’aise avec la lecture.

L'abri

Abri 1

L'abri de C. Claire et Q. Leng / Ed. Bayard jeunesse - A partir de 3 ans

Dans la forêt, tous les habitants se préparent à l’arrivée de la tempête. Les provisions sont faites, les terriers calfeutrés et les portes biens fermées lorsque deux inconnus, surpris par la neige et le vent, pointent le bout de leur nez. Qui pourra donc les accueillir ? Voici un très bel album aux illustrations douces et poétiques qui aborde pour les plus petits les thématiques de la rencontre et de l’autre.

Charlie et Ouistiti , Professeur Goupil

Charlie      Goupil

Charlie et Ouistiti de L. Snyder

Professeur Goupil de L. Clement

Ed. Little Urban

Little Urban est une maison d’édition jeunesse qui existe depuis environ 2 ans. La volonté première des éditeurs au moment de sa création était de travailler autour de l’album. Face aux multiples possibilités proposées par cette littérature jeunesse, ils ne voulaient en aucun cas se laisser enfermer dans un style graphique particulier et surtout ils souhaitaient travailler à la fois une qualité graphique ET textuelle.

Aujourd’hui, toujours dans la même optique de séduire les plus jeunes, ils lancent une collection de premiers romans dont Charlie et Ouistiti et Professeur Goupil sont les deux premiers titres. Nous avons été conquis par ces deux titres : tout d’abord par le format proposé mais aussi par leur histoire. En effet, il y a une volonté de rester dans un format d’album carré, souple pour ces lecteurs débutants inquiets, qui ne souhaitent pas quitter le monde des livres de leur petite enfance. Les illustrateurs mis à l’honneur dans ces deux livres, proposent un univers à la fois doux et malicieux. Quant aux histoires : l’amitié et le partage sont au coeur de Professeur Goupil puis nous suivons quatre drôles aventures de 2 frères inséparables Charlie et Ouistiti.

Parce que c’est différent, original et que cela prouve que tant de choses reste encore à créer en littérature jeunesse, nous souhaitons une longue et belle vie à cette nouvelle collection !

Zouleikha ouvre les yeux

Zouleikha

Zouleikha ouvre les yeux de Gouzel Iakhina

Ed. Noir sur blanc

Au début des années 1930, Zouleikha vit dans un petit village tatar. Mariée très jeune à un paysan beaucoup plus âgé qu’elle, elle subit les brimades quotidiennes de sa belle-mère tyrannique et de son époux indifférent. Ses journées sont occupées par les travaux des champs et de la maison, jusqu’au moment où, durant la dékoulakisation, son mari est tué par un soldat. La jeune femme est déportée au fin fond de la Sibérie. Au cours des longs mois de trajet, elle fera connaissance avec les hommes et les femmes qui partagent son exil. A bord du train qui lui fait traverser les steppes, puis lors de l’arrivée au camp, elle devra puiser ses forces au plus profond d’elle même pour survivre.

Ce premier roman nous emporte à l’autre bout du monde, là où l’on reléguait ceux qui étaient considérés comme des ennemis du régime soviétique. L’auteure explore les tréfonds de l’âme humaine et dépeint dans une très belle écriture toute une galerie de personnages dont les destins s’entrecroisent. Une belle découverte !

 

Nos vies

Nosvies

Nos vies de Marie-Hélène Lafon

Ed. Buchet-Chastel

Gordana travaille au Franprix de la rue du Rendez-vous à Paris. Chaque vendredi, un homme passe à sa caisse. Il choisit toujours la caisse de Gordana sans que cette dernière ne lui accorde un regard. La narratrice nous raconte ces vies qu’elle devine derrière des gestes infimes et nous invite, avec beaucoup de délicatesse, à contempler la solitude qui entoure chaque être à un moment donné de son existence.

Cox ou la course du temps

Cox

Cox ou la course du temps de Christoph Ransmayr

Ed. Albin Michel

Alors qu’il vient de perdre sa fille, Alistair Cox, horloger renommé, reçoit une invitation de l’Empereur de Chine : ce dernier souhaite de nouvelles horloges pour sa collection. Cox et ses artisans vont alors entreprendre le voyage jusqu’à la cour impériale. Mais les demandes fantaisistes de l’Empereur pourraient bien causer la perte des Anglais. Christoph Ransmayr nous livre ici une belle réflexion sur le passage du temps et sur le caractère éphémère de la vie humaine.

Mon gamin

Gamin

Mon gamin de Pascal Voisine

Ed. Calmann Levy

Thierry a 14 ans en 1977. Il vit avec son père et sa toute jeune épouse dans un petit village qui héberge un hôpital psychiatrique dirigé par son père. Le jeune garçon est très ami avec Françis, un handicapé mental qui a toujours vécu dans cette institution. Un jour d’août 77 va bouleverser leur vie … Ce premier roman avec ses personnages pleins d’humanité nous a touché. L’auteur y parle très bien des premiers émois de l’adolescent et d’une amitié sincère et sans limite.

Je m'appelle Lucy Barton

Lucy

Je m'appelle Lucy Barton de Elizabeth Strout

Ed. Fayard

L’auteure d’Olive Kitteridge nous livre là un magnifique roman sur l’identité. Comment parvenir à se construire quand on n’a pas eu les mêmes repères que les autres dans son enfance ? Lucy, immobilisée dans son lit d’hôpital, passe 5 jours et 5 nuits à discuter avec sa mère qu’elle n’a pas vu depuis des années. Par une écriture très intimiste, Elizabeth Strout rend parfaitement la fébrilité de ses personnages. Elle signe un très beau texte sur la construction de soi, vaste thème qu’elle nous propose de décrypter.

Ma reine

Reine

Ma reine de Jean Baptiste Andrea

Ed. L'iconoclaste

Ce premier roman est avant tout un roman d’apprentissage et une ode à l’enfance. Nous sommes en Provence durant l’été 1965 avec Shell, un jeune garçon de 12 ans. Il aide ses parents à la station essence dans laquelle ils travaillent mais ces derniers vieillissent et décident de placer leur fils dans un établissement spécialisé. En effet celui-ci regarde le monde d’une manière particulière, ce qui l’empêche d’aller à l’école avec les autres enfants. Son père, afin de lui expliquer sa différence dit de lui qu’il est « beau comme une Alfa Roméo mais avec un moteur de 2CV ». Alors Shell décide de s’enfuir faire la guerre pour leur prouver qu’il est un homme. Mais il n’ira pas plus loin que le haut du plateau qu’il voyait depuis la station. Quelques jours après son installation, il se trouve nez à nez avec une jeune fille qui lui apparaît comme un rêve, un mirage. Elle lui propose de devenir sa reine : elle sera alors tout pour lui et il devra lui obéir et surtout, ne jamais chercher d’où elle vient sinon le lien magique qui les unit sera rompu…

Ce très beau roman est celui d’un amour absolu où des personnages cabossés par l’existence deviennent des rois et des reines. L’écriture très poétique dépeint parfaitement la sensibilité de Shell et nous permet de voir le monde à sa manière, comme un conte.

By the rivers of Babylon

Bytheriversplat1 l 572150

By the rivers of Babylon de Kei Miller

Ed. Zulma

Voici un texte magnifique sur la condition et la rébellion des noirs dans les ghettos Jamaïcains. Chez les rastafaris se couper les cheveux est un sacrilège. Alors quand le petit Kaia revient de l'école, le crâne rasé par son instituteur, la vieille Ma Taffy comprend que le temps de la violence est revenu. Elle se met à lui raconter l'histoire du prêcheur volant, avant que l'humiliation et l'injustice n'embrasent ce quartier pauvre de Kingston.

Sucre noir

Sucrenoir

Sucre noir de Miguel Bonnefoy

Ed. Rivages

Dans un style caractéristique, plein de finesse et de sensualité, Miguel Bonnefoy nous offre une histoire passionnante ancrée au cœur des Caraïbes. Des aventuriers et des planteurs de cannes à sucre, guidés par leurs rêves, vont se croiser, s’unir et se déchirer autour d’un trésor légendaire abandonné trois siècles auparavant par le pirate Henry Morgan. Si vous avez aimé Le voyage d'Octavio de M. Bonnefoy, alors sans nul doute vous adorerez son dernier ouvrage.

Les vents noirs

Ventsnoirs

Les vents noirs de Arnaud de la Grange

Ed. JC Lattès

Chaque rentrée littéraire offre son lot de premiers romans remarquables, et cette année n’est pas en reste, notamment avec Les vents noirs, une histoire puissante, envoûtante, qui nous transporte aux confins de la Sibérie et du Xinjiang, sur la route de la soie. Après la première guerre mondiale le lieutenant Verken est dépêché par le gouvernement français pour retrouver Emile Thelliot, grand explorateur et archéologue reconnu par ses pairs. Celui-ci, passionné par les mystères des civilisations Asiatiques, se voit dépassé par sa quête dévorante. Engagé dans une course contre des expéditions concurrentes, obsédé par la découverte de momies légendaires, il va se transformer en véritable chef de guerre, semant le trouble dans cette région déjà très instable. Commence alors une chasse à l’homme dans les immensités d’Asie centrale, où vont alterner batailles et marches exténuantes dans les déserts brûlants du Taklamakan. Cette quête s’avère surtout être une fuite en avant pour ces hommes dont l’aventure et la guerre sont le seul moyen qu’ils connaissent pour échapper à leur condition et à leurs fêlures.

Ce roman magnifique mêle brillamment les genres, comme l’aventure, la guerre et l’histoire. Il nous immerge dans des contrées sauvages et nous fait partager la folie et la quête d’absolu de ces personnages flamboyants que rien ne peut ramener à la raison. Une très belle découverte.

Maia - Les 7 soeurs

Maia

Maia - Les 7 soeurs de Lucinda Riley

Ed. Points

Secrets de famille inavouables, histoire d’amour magnifique, tour du monde sans bouger de chez soi, voilà ce que nous propose Lucinda Riley dans cette série des Sept sœurs. Énorme succès aux Etats-Unis, les deux premiers tomes sont maintenant disponibles en français. L’auteure nous propose de découvrir l’histoire de sept sœurs adoptées aux quatre coins du monde par un milliardaire suisse. Toutes portent le nom d’une constellation et ont des caractères très différents. A la mort de leur père, chacune reçoit une lettre de sa part comportant un indice sur leur lieu d’origine et leur famille biologique. Maia est l’aînée de cette fratrie. Très à l’aise avec l’apprentissage des langues depuis toujours, elle est traductrice pour différentes maisons d’éditions et travaille donc depuis chez elle. Elle n’a d’ailleurs jamais quitté la maison familiale afin  de veiller sur son père et sur ses sœurs lorsque celles-ci venaient leur rendre visite. Sans grande confiance en elle, elle cache une blessure due à une histoire d’amour achevée brutalement. Dans la lettre laissée par son père, elle apprend qu’elle est née à Rio de Janeiro  dans une des dernières familles puissantes du Brésil. Elle va donc partir sur les traces de son histoire à travers un voyage inoubliable, riche de rencontres et de sentiments. Nous sommes dès les premières lignes plongés dans ce roman et nous nous laissons envoûter par l’histoire de Maia. Si vous avez aimé les romans de Kate Morton ou bien encore Marie Laberge, n’hésitez pas et plongez-vous avec bonheur dans cette nouvelle série.

La princesse et la serpillière

Princesse

La princesse et la serpillière de S. Morgenstern

Ed. Ecole des loisirs / A partir de 7 ans

Une princesse passionnée de ménage, serpillière et balayette, voilà ce que nous propose Susie Morgenstern dans ce nouveau roman. Cette chère Pivoine adore ranger et nettoyer. Elle doit donc affronter régulièrement ses parents, roi et reine, qui n’acceptent pas du tout cette passion et ses projets concernant sa future carrière professionnelle. Avec toujours beaucoup d’humour, l’auteure s’attaque aux conventions et les fait voler en éclats …