Articles de effetsdepages

  • Supermarché

    José Falero – Ed. Metailié

    Lieu : Favela de Porto Alegre, Brésil. Protagonistes : Pedro et Marques. Professions : Rayonnistes et prêcheurs du marxisme. Crimes : Entourloupes, pipeaux, pauses excessives et fauchage.

    Lieu : Brésil. Protagonistes : dirigeants politiques et économiques. Professions : Diverses. Crimes : Arnaques et falsification des règles inhérentes à la société.

    Selon ceux qui façonnent les règles, la frontière est floue entre légalité et illégalité, entre honnête homme et criminel. Pedro et Marques soupçonnent du fond de leur favela que les règles ne penchent pas de leur côté. Ils vont alors créer leurs propres règles : vendre de la marijuana sous un modèle marxiste non violent.

    Enivrant et percutant, ce roman satirique va, par le prisme de son humour et de ses personnages farfelus, nous montrer un monde empreint de misère où la méritocratie laisse place à la corruption et la violence.

  • Les marins ne savent pas nager

    Dominique Scali – Ed. La Peuplade

    Connaissez-vous la légendaire île d'Ys ? Au cœur des légendes bretonnes, cette île mythique nous plonge dans la dure vie des marins et de leurs amours qui, pareils à un phare, illuminent leurs vies. Mais les phares servent également à naufrager les navires et l’île d’Ys sera engloutie, telle l’Atlantide, par les lumières trompeuses de la fierté et de l’honneur issois.

    Mais pas ici, pas maintenant, pas dans ce roman. Nous sommes au XVIIIe siècle, Ys n’a jamais été engloutie et fait encore partie intégrante du monde. Danaé Poussin est orpheline sur les rivages de l'île sujets aux caprices de la mer et à la tyrannie de la Cité. Mais Danaé a un don unique : nager.

  • L'Île haute

    Valentine Goby – Ed. Actes Sud

    C’est l’histoire d’un enfant asthmatique contraint de quitter Paris pour se rendre au cœur de la montagne. Alors que le train qui l’emporte est stoppé par une avalanche, il doit rejoindre à pied le hameau où il est attendu, caler ses pas dans ceux de l’homme venu le chercher, s’enfoncer dans la neige, traverser l’obscurité du tunnel creusé sous la montagne pour enfin pénétrer dans un autre monde, inconnu, modelé par la blancheur de la neige et le mordant du froid. Alors commencent les premières fois. Il découvrira une vie rythmée par le labeur et soumise à la force de la nature. Il s’émerveillera devant les paysages, prendra part aux travaux quotidiens, s’abandonnera à la bonté des hommes et des femmes qui l’ont recueilli. Avec, toujours, la présence constante de la montagne.

    Valentine Goby nous livre un récit hypnotique ciselé par une magnifique écriture. Elle nous emporte dans un ailleurs, un temps suspendu durant lequel se mêlent couleurs, sons et sensations. Un roman coup de cœur !

  • La Cité des nuages et des oiseaux

    Anthony Doerr – Ed. Albin Michel

    Anthony Doerr nous fait voyager sur les traces d’un texte antique qui ne cesse de disparaître et de se révéler au fil des époques. Dans ce roman choral mené d’une main de maître, les personnages n’auront de cesse de voir leur destin s’entremêler avec celui de la légende de La Cité des nuages et des oiseaux. Qu’ils appartiennent au passé, au présent ou bien au futur, Anna, Zeno et Konstance suivront malgré eux les traces du héros Aethon, parti chercher la fabuleuse cité.

    Anthony Doerr célèbre avec ce roman le pouvoir de la littérature et des contes et nous livre un texte aux multiples facettes dans lequel la vie et la soif de savoir le disputent sans cesse à la destruction et à la mort. A découvrir sans tarder !

  • Cher Connard

    Virginie Despentes - Ed. Grasset

    Cher Connard est un roman épistolaire original et actuel qui dépeint sans concessions une société en difficulté, abîmée et parfois cruelle. Toujours aussi caustique et sans détours, Virginie Despentes passe en revue les absurdités et les obsessions de notre siècle. Tout y passe ! Les sujets d'actualité, les relations humaines, le féminisme, les réseaux sociaux, le monde du cinéma et celui de l’édition, la notoriété et l’anonymat, les addictions en tout genre, l’amitié, l’amour, la solitude, la vieillesse, la parentalité, le confinement...Virginie Despentes a le don pour donner vie, profondeur et humanité à des individus pleins de défauts dont la personnalité abrupte cache souvent une sensibilité insoupçonnée.

    Reconnaissable entre mille, l'écriture brute et rythmée de Virginie Despentes divise : on adore ou on déteste ! Si par chance vous adhérez au ton et au style, le plaisir de lecture est immense. Virginie Despentes a clairement le sens de la formule. Chez elle, les phrases naissent déjà cultes et percutent. Avec ce nouveau roman, Virginie Despentes nous prouve qu'il est possible de marier une écriture cash avec un propos bienveillant en faveur de la nuance et de l'empathie.

  • La Revanche des orages

    Sébastien Spitzer - Ed. Albin Michel

    Juin 1945. Dans quelques heures, Claude Eatherly s'envolera vers la plus grande base que l'Amérique ait jamais bâtie pour une mission historique. Très heureux, le jeune homme porte son uniforme avec fierté et gonfle sa poitrine de bravoure. C'est ce qu'il voulait. S'engager et se battre. Faire la fierté de sa femme et du fils qu'ils viennent d'avoir. Cela fait six mois qu'il s'entraine à piloter un avion à l'envergure démente. Pour l'instant, il ne connait la guerre que de loin. Il n'a pas encore vécu le frisson de la chasse et l'excitation de la traque. Il ne le sait pas encore, mais il sera dans l'avion de tête lors du raid sur Hiroshima. 

    C'est ce qu'il voulait. S'engager et se battre. A son retour au pays, Eatherly est accueilli en héros mais il reste mutique et se replie sur lui-même. Il a participé au largage de la bombe atomique mais désormais, c'est lui qui chute en lui-même. Il semble perdre ses esprits. Il est hanté par des cauchemars et par une voix étrange qui résonne plus que le reste. Cette voix, c'est celle d'une de ses victimes. Peut-être est-ce aussi la voix de sa mauvaise conscience qui l'oblige à se retrouver face à lui-même ?

    Comme dans tous les romans de Sébastien Spitzer, la grande Histoire rencontre la petite histoire. L'histoire de ce pilote de bombardier américain est inspirée de faits réels.

  • L'Eté où tout a fondu

    Tiffany McDaniel – Ed. Gallmeister

    J’appréhendais tellement d’être déçue tant son précédent roman Betty m’avait bouleversée. Mais là encore, Tiffany McDaniel m’a émerveillée, il y a toujours beaucoup de douceur dans son écriture tout en révélant l’âpreté de notre monde.

    En 1984, dans l’Ohio, un procureur, en plein doute sur le Bien et le Mal, passe une annonce dans le journal local et invite le Diable à lui rendre visite. Quelques jours après, un garçon noir aux yeux verts se présente à lui. Au même moment, une chaleur terrible tombe sur la ville...

    Le fils du procureur, Fielding, se lie d'amitié avec ce jeune homme et, ensemble, ils vont devoir faire face au reste de la population terrifiée par celui qui se présente comme l'incarnation du Mal. Surtout que des événements étranges se sont produits depuis son arrivée…

    L'auteure nous questionne sur l'effet de groupe et la puissance de la rumeur et nous révèle l'Humanité dans ce qu'elle a de plus beau mais aussi dans sa part la plus sombre. Gros coup de cœur pour ce roman.

  • Pas de souci

    Luc Blanvillain – Ed. Quidam

    Chloé, la trentaine, ne parvient pas à être heureuse dans sa vie. Son meilleur ami l’a convaincue d’entamer une psychanalyse : elle espère ainsi sortir de cette mélancolie quotidienne. Lorsque sa thérapeute au bout de la première séance lui assure que son mal-être vient d’un lourd secret que lui ont caché ses parents, elle décide de les interroger sur leur passé familial. Rapidement, ces retraités épanouis et sans rien à cacher, comprennent qu’ils vont devoir inventer un secret s’ils veulent voir leur fille heureuse. Luc Blanvillain nous propose un roman décalé avec un charme fou notamment grâce à des personnages d’une grande maladresse face à la vie. Les secrets de famille ont toujours inspiré les écrivains et sont au cœur d’un grand nombre de romans. Ici, l’auteur aborde ce sujet avec beaucoup d’humour et d’originalité. La quête d’un secret galvanise mais peut également conduire à la catastrophe…

  • Evidemment Martha

    Meg Mason - Ed. Le Cherche Midi

    Dans une vie, il y a toujours des choses qui vont de travers et d’autres qui se passent à merveille. Ce sont seulement les proportions qui changent. Dans le cas de Martha, le curseur semble particulièrement difficile à régler. De la vingtaine à la quarantaine, cette jeune femme créative et drôle, va connaître des phases de dépression légère, modérée ou sévère, de multiples épanchements de larmes incontrôlables en public et des moments de rage aussi imprévisibles que disproportionnés pendant lesquels elle va révéler une fâcheuse tendance à balancer des objets au visage de son époux. Heureusement, les intervalles entre deux phases sont suffisamment longs pour laisser entrer l’espoir, l’amour et le calme.

    Meg Mason réussit le tour de force de donner une dimension unique et universelle à cette histoire. Evidemment Martha ne se réduit pas à un livre sur la santé mentale. L’autrice parvient à sonder la tristesse profonde tout en y décelant le comique. Porté par des dialogues saisissants de justesse et des personnages attachants au caractère bien trempé, ce roman parfait pour être glissé dans votre valise cet été vous fera passer du rire aux larmes avec une facilité déconcertante. C’est spirituel, grinçant et très addictif.

  • Blackwater

    Michael Mc-Dowell - Ed. Toussaint Louverture

    Avez-vous entendu parler du phénomène éditorial du moment ? La maison d’édition Monsieur Toussaint Louverture a publié entre le 7 avril et le 17 juin une saga en 6 tomes intitulée Blackwater. Écrit par l’auteur américain Michael Mc-Dowell, ce feuilleton littéraire avait connu déjà un grand succès lors de sa parution en 1983.

    L’histoire débute en 1919 en Alabama. Une inondation détruit une grande partie de la ville de Perdido et la famille Caskey, des riches propriétaires terriens, ressort affaiblie de cet épisode. Cette crue a amené avec elle la mystérieuse Elinor, jeune femme venue pour le poste d’institutrice vacant. Celle qui reste très secrète sur son passé, va peu à peu s’imposer au sein du clan Caskey.

    Vous ne pourrez pas lire autre chose avant d’avoir terminé ces 6 volumes, entre événements surnaturels et basculement dans l’horreur. Prenez le temps d’admirer les couvertures des romans réalisées par l’espagnol Pedro Oyabide, vous y trouverez de nombreux indices cachés annonciateurs de la suite du scénario...

  • Les Sauveurs d'esprits T1

    Carbone et Julien Monier - Ed. Dupuis

    A partir de 9 ans

    Sam est une petite fille qui possède un don unique : elle voit et parle aux esprits du cimetière ! Alors qu’elle vient visiter la tombe de son père décédé, elle croise le fantôme de Louise, une vieille mamie rigolote un peu fofolle. Louise a besoin de Sam pour retrouver ses souvenirs et son mari qui doit s’interroger sur sa disparition. Le souci, c’est que Sam va devoir expliquer ce qui se passe à son grand-frère Tim car depuis la mort de leur père, c’est lui qui veille sur elle. Ce n’est déjà pas facile pour lui de gérer le quotidien, alors résoudre des histoires de fantômes, n’en parlons pas !

    Après avoir créé La Boîte à musique et Dans les yeux de Lya, Carbone entame une nouvelle série autour du deuil avec un premier tome vraiment très réussi ! La recette : des personnages attachants, une aventure fantastique pleine de suspense et de rebondissements, beaucoup d’inventivité et une grande dose d’humour et d’optimisme ! Une histoire originale, touchante et drôle, à découvrir dès 9 ans.

  • Trente jours d'obscurité

    Jenny Lund Madsen - Ed. Gallmeister

    Hannah est une écrivaine imbue de sa personne et alcoolique, et selon elle, si peu de monde lit ses livres c’est qu’ils ne savent pas reconnaître la «vraie» littérature. Invitée dans un salon du livre, elle attend en vain à sa table que cette journée se termine mais ne peut s’empêcher, devant des journalistes, de provoquer Jorn Jensen, star du polar danois. « N’importe quel imbécile peut écrire un polar en un mois ». Son éditeur, voyant là un sacré coup de publicité pour relancer les ventes, la prend au mot et l’envoie en Islande retrouver l’inspiration et écrire ce fameux polar. Le début du voyage semble peu prometteur jusqu’à ce que le corps d’un adolescent soit retrouvé dans le village où Hannah séjourne. Et si ce roman policier s’écrivait pour elle... Hannah va alors plonger dans cette enquête et se rapprocher de Viktor, seul officier de police de la ville qui n’a pas l’habitude de ce genre d’affaire et qui semble dépassé face à ce meurtre. Il ne dirait peut-être pas non à un coup de main même si cette écrivaine cynique et maladroite l’agace profondément...

  • La Course dans les nuages

    Thibault Vermot - Ed. Sarbacane

    A partir de 14 ans

    Europe, 1938. Suite au tremblement de terre qui a frappé la ville de Puerto Montt au sud du Chili, deux pilotes se lancent un incroyable défi : rallier en un temps record l’Amérique du Sud pour porter assistance aux victimes. D’un côté, Sir Orville Blake, pilote britannique érigé au rang de légende dans l’aviation. De l’autre, la Française Salomé Declercq, jeune femme au caractère affirmé ayant volé pour l’Aéropostale. Accompagnée d’Edgar Loiseau, reporter chargé de couvrir la course pour le journal Paris-Soir, Salomé devra s’imposer dans les airs et arriver la première. Si l’exploit se veut avant tout sportif, les événements vont vite prendre une toute autre tournure. Espionnage, sabotage et coups bas… La course dans les nuages promet d’être dangereuse !

    Thibault Vermot nous propose une plongée passionnante dans le monde de l’aviation des années 30. Des personnages attachants, de l’humour, de folles péripéties et un style très immersif : voilà un roman d’aventures à découvrir sans tarder !

  • Midnight Tales T1

    Mathieu Bablet - Ed. Ankama

    « L’Ordre de Minuit, une société secrète de sorcières protégeant l’Humanité des monstres, des peurs primales et des forces occultes. ». Signé par les auteurs du label 619, notamment Mathieu Bablet (Carbone et Silicium), Midnight Tales, nous propose quatre récits indépendants autour de cet Ordre. Au-delà de ces histoires, vivantes et pleines de rebondissements, la force de cette bande-dessinée est la façon dont elle est composée. Les différentes nouvelles sont entrecoupées de courts dossiers, qui éclaircissent le contexte de chaque nouvelle, et vous font réfléchir sur le monde qui vous entoure.

    Collection de bandes-dessinées pour adolescents et adultes, à la fois divertissante et stimulante, Midnight Tales est une série comme on n’en voit pas tous les jours.

  • Suspendue

    Carolyn Jourdan - Ed. Diagonale

    Imaginez-vous dans un petit écrin de nature. Vous passez une corde à votre baudrier pour grimper loin de tout. Le plaisir de la solitude, seul face à vous même. Soudain, dans cette immense forêt, loin des sentiers battus, lorsque vous êtes suspendu dans le vide, des yeux vous observent. Ces yeux, et l’homme derrière eux, vous laissent à moitié mort, suspendu à une corde, seul, sans que personne ne sache où vous êtes. Ceci est l’histoire de Ivy.

    Dans ce thriller qui se passe dans l’un des plus grands parcs nationaux des Etats-Unis, vous trouverez à la fois une histoire pleine de suspense, un roman sur la nature et une réflexion sur le monde d’aujourd’hui. Suspendue est un roman noir léger, parfait pour l’été, qui vous fera voyager au coeur des Smokey Mountains.

  • La Folle traversée de L'Epervier

    Natasha Farrant - Ed. Gallimard Jeunesse

    A partir de 11 ans

    Au printemps 1919, alors que la Première Guerre mondiale est désormais terminée, deux enfants se retrouvent dans la tourmente. Ben, jeune garçon anglais dont le père est mort dans un bombardement, vit en compagnie de sa chienne Elsie à bord d’une péniche nommée L’Épervier. Lotti a, quant à elle, perdu ses parents des années auparavant. Fuyant sa tante et son oncle, deux odieux personnages, elle va croiser le chemin de Ben. Tous deux décident alors de partir en France pour retrouver le grand frère de Ben, disparu durant la guerre.

    Embarquez sur L’Épervier à la suite de nos deux héros pour un voyage plein de surprises ! Natasha Farrant nous fait passer du rire aux larmes dans cette quête où la tristesse et les ravages de la guerre côtoient la bonté, l’humour et l’amitié.

  • Tiens-toi bien !

    Sally Mann - Ed. Phébus

    Figure emblématique mais controversée de la photographie contemporaine américaine, Sally Mann se dévoile avec honnêteté et humilité. Généreusement illustrées d'images (les siennes mais aussi des photos de famille dénichées dans des boîtes de son grenier), ses mémoires reflètent l'âme audacieuse d'une artiste libre et éclatante, inspirée par la beauté artistique d'une vie de famille et par la nature qui l'entoure. Dans la ferme familiale de Virginie qu'elle aime tant, Sally Mann traque la vie en multipliant les clichés qui immortalisent les joies, les peines et les instants d'insouciance de ses trois enfants. La force visuelle des photographies est telle qu'il émane de chaque image une authenticité rare. La série rencontre un vif succès mais crée une polémique. Souvent qualifiée de sulfureuse (un qualificatif qu'elle abhorre), Sally Mann livre ici une réponse élégante à ses détracteurs et retrace son histoire familiale mouvementée avec la puissance dramatique d'un roman. Tantôt poignante, drôle ou poétique, cette autobiographie au style singulier est une curieuse lecture aussi passionnante que divertissante.

  • Petit Renard

     Julie Lardon et Fabienne Cinquin – Ed. La poule qui pond

    A partir de 1 an

    Voici un bel album qui propose aux tout-petits de partir à la découverte du monde avec Petit Renard. Explorer la forêt, faire de drôles de rencontres avant de retrouver maman, voilà une journée bien remplie pour Petit Renard !

    Ce petit livre tout-carton est particulièrement adapté aux très jeunes enfants : le texte tout en rimes est très plaisant à lire et à écouter tandis que les illustrations aux couleurs douces mais contrastées sont un régal pour les yeux.

  • Une si belle journée !

    Richard Jackson et Suzy Lee – Ed. Kaléidoscope

    A partir de 4 ans

    Que faire lorsqu’il pleut toute la journée ? Les enfants de cette histoire s’occupent d’abord à l’intérieur de la maison. Mais très vite, ils ont envie de bouger et de danser. Ils virevoltent à travers la pièce et finissent à l’extérieur équipés de parapluies et de leur bonne humeur. Car ce n’est pas parce que le ciel est gris que l’on doit renoncer à s’amuser !

    Si l’album commence en noir et blanc à l’image du ciel lourd de pluie, la couleur s’invite au fil des pages et accompagne les enfants dans leurs explorations. Voici une belle histoire où texte et illustrations se complètent parfaitement !

  • Portrait au couteau

    Malika Ferdjouk - Ed. Bayard

    A partir de 12 ans

    1910, le corps d’une jeune fille est retrouvé dans le hall d’un immeuble cossu parisien. Il s’agit d’une jeune danseuse, Marie qui gagnait un peu d’argent en tant que modèle du peintre Odilon Voret. Elle a été poignardée de 5 coups de couteau. On ne retrouvera jamais son assassin.XXIème siècle, deux étudiants en art se lient d’amitié avec une jeune fille qui pose pour leur classe de dessin. Ils sont intrigués par une mystérieuse cicatrice qu’elle a au niveau du cœur. Le mystère s’épaissit lorsqu’elle leur révèle que toutes les femmes de sa famille possèdent ces mêmes marques, depuis plusieurs générations…Malika Ferdjoukh est très douée pour nous plonger dans une énigme à la frontière du fantastique. Nous traversons les époques par le biais de différents tableaux et à la fin nous sommes abasourdis pour la vérité.