Billets de effetsdepages

  • Le monde selon Garp

    John Irving - Ed. Points

    Difficile de parler du roman de John Irving, œuvre inclassable, parue en France en 1980. Je dévorai véritablement le livre, me plongeant avec passion dans le destin de Garp. Pour moi Irving a eu le don de créer et faire vivre ces personnages comme s’ils étaient de chair et d’os. Il y a Jenny d’abord, la mère, infirmière de son état, qui n’a jamais voulu s’encombrer d’un homme dans la vie, et qui a élevé seule son fils, avant de devenir l’égérie d’un mouvement féministe qui prit une ampleur considérable.

    Et puis il y a Garp, son fils, qui découvre très tôt la lutte - Irving a lui-même été un très bon lutteur - et qui devient écrivain pour plaire à la fille de son entraîneur, sa future femme. Garp a été toute sa vie un homme angoissé, tourmenté, tentant en permanence de protéger ses enfants de la violence du monde extérieur, ce qui n’empêcha pas le destin de frapper à sa guise.

    Ce roman est pour moi une œuvre extraordinaire, extrêmement riche, avec une galerie de personnages aussi complexes qu’attachants.

     

  • Le fils Cardinaud

    Georges Simenon - Ed. Folio

    Adolescent, j’ai découvert Simenon avec Le fils Cardinaud, et j’ai eu alors une passion pour cet auteur, véritable boulimique de l’écriture. Comment décrire mieux que lui, avec une écriture aussi sobre, par petites touches impressionnistes, la vie tranquille des petits bourgeois, des anonymes, des ouvriers, avant qu’un drame subit ne s’abatte sur eux. C’est cette capacité à rendre ces ambiances si particulières qui me subjugua. Dans ce roman, Simenon nous fait passer de l’univers de gens simples, sans histoires, au monde de la nuit, des crapules. Hubert Cardinaud, apprenant que sa femme a quitté le foyer, abandonnant enfants et mari, n’hésitera pas à aller la chercher dans des bars de voyous, sur la piste de son amant, pour la retrouver et la ramener à la maison, comme s’il ne s’était rien passé. Un homme au sens moral profond que rien ne pouvait faire dévier de ses valeurs.

  • La Porte des Enfers

    Laurent Gaudé - Ed. Babel

    J’ai découvert Laurent Gaudé en 2002 avec La mort du roi Tsongor qui lui avait valu le Prix Goncourt des Lycéens. Ce texte m’avait énormément plu et touchée, c’était la première fois que j’attendais avec impatience le nouveau roman d’un auteur, et je fus très heureuse après ma lecture du Soleil des Scorta. Je fus bouleversée par La Porte des Enfers publié en 2008. A Naples, un homme perd son fils au cours d’une fusillade. Après ce drame, ce chauffeur de taxi erre la nuit dans les rues de la ville. Il va faire des rencontres étonnantes et notamment celle d’un professeur qui croit en l’existence des Enfers et à la possibilité de s’y rendre. L’homme promet alors à sa femme, anéantie par la mort de son enfant, de se venger ou bien de lui ramener son fils. Il entame alors avec ses compagnons de route sa descente aux Enfers... Ce texte quasi mythologique m’a énormément marquée. En tant que libraire j’ai défendu ce roman passionnément à sa sortie. Encore aujourd’hui j’aime le faire connaître car il ne faut pas passer à côté.

  • Le crime de l'Orient Express

    Agatha Christie - Ed. du Masque

    Cette enquête fut l’une des plus difficiles pour le célèbre détective Hercule Poirot. Coincé à bord du train de l’Orient-Express par une tempête de neige, il va devoir résoudre le meurtre d’un passager Américain retrouvé assassiné à coups de couteau. Le coupable est forcément encore à bord du train. Commence alors une enquête brillamment menée où chaque détail compte, jusqu’au dénouement qui va laisser le lecteur abasourdi. Après avoir lu les aventures d’Alice, célèbre détective dans la collection de la Bibliothèque Rose, une amie m’a offert mon premier livre d’Agatha Christie pour mes 13 ans. Celle qu’on surnomme la « Reine du crime » m’a permis de découvrir le genre policier. J’ai alors voulu lire tous ses livres avec  une préférence pour Monsieur Poirot à Miss Marple. Ma vie de lectrice en fut changée puisqu’encore aujourd’hui c’est un genre que j’affectionne tout particulièrement.

  • Le Grand Meaulnes

    Alain-Fournier - Ed. Le Livre de poche

    Le Grand Meaulnes est le seul roman achevé qu’il nous reste d’Alain-Fournier. Ce jeune homme est mort à l’âge de 27 ans durant la Grande Guerre. Publié en 1913, ce roman parle d’un premier amour d’adolescent qui sera celui de toute une vie. Auguste Meaulnes, un jeune homme de 17 ans, tombe instantanément amoureux d’une jeune fille rencontrée lors d’une fête de fiançailles. Obligé de la quitter, il n’aura qu’une seule idée en tête : la retrouver. Toute sa vie sera marquée par ses recherches que nous raconte son ami d’enfance François Seurel. La frontière entre rêve et réalité est sans arrêt franchie : on se laisse envahir par cette histoire mélancolique et romantique. Elle fut pour moi ma première histoire d’amour et me poussa à découvrir d’autres grands amoureux de la littérature comme Stefan Zweig, Stendhal ou bien encore Tolstoï.

  • Tistou les pouces verts

    Maurice Druon - Ed. Le Livre de poche jeunesse

    A partir de 9 ans

    Ce merveilleux conte a été publié en 1957. Ce fut le seul texte écrit par Maurice Druon pour un public de jeunes lecteurs. Ce texte peut être lu et relu à partir de 9 ans. Il nous plonge dans un univers magique, féerique où l’on aperçoit la force de la nature et la nécessité de garder sa part d’enfance à tout âge. Tistou, un jeune garçon, découvre avec son ami le jardinier Moustache qu’il a les pouces verts, c’est-à-dire qu’il peut faire apparaître de magnifiques fleurs rien qu’en plantant ses doigts dans la terre. Il va alors s’en donner à cœur joie dans son petit village où son père est marchand de canons. Très vite il comprend qu’il peut arrêter, grâce à son pouvoir, les conflits et rendre le monde plus paisible… Ce roman fut pour moi une vraie révélation quant au pouvoir des mots et de la littérature. J’ai entrevu la force de l’imaginaire et même encore aujourd’hui les derniers mots du roman restent gravés en moi.

  • L'histoire de la caricature

    Laurent Baridon et Martial Guédron - Ed. Citadelles

    Un beau livre pour tout savoir sur la caricature. De Leonard de Vinci à Cabu, en passant par Jérôme Bosch, Gustave Courbet, Siné et bien d’autres, le trait du caricaturiste ne laisse jamais indifférent. Qu’il soit grinçant, hilarant, paillard, cet exercice éminemment politique et social a traversé les âges sans jamais faiblir. On ne pourra oublier que certains y ont laissé la vie.

  • Institut Bocuse

    Ed. Larousse

    Pour ses 25 ans, l’Institut Paul Bocuse, l’école de l’excellence culinaire qui forme les futurs chefs des grands restaurants, a eu l’idée de réaliser un ouvrage expliquant pas à pas les techniques de base. Pas moins de 720 pages et 1800 photos ont été nécessaires pour livrer cette bible qui pourra accompagner aussi bien le cuistot du dimanche que le cuisinier averti. Une référence dans le monde culinaire.

  • Recettes des 1001 nuits

    Ed. Hachette

    Shéhérazade a su séduire le roi de Perse avec ses histoires merveilleuses. Cette fois-ci ce sont nos papilles qui sont mises à rude épreuve. Ce livre étincelant va nous hypnotiser avec son couscous royal, ses lentilles au riz ou bien encore son flan à la fleur d’oranger et ses cornes de gazelle. Bon voyage …

  • Opération Napoléon

     Arnaldur Indridason - Ed. Métailié

    Un bombardier allemand embarquant des nazis et des militaires américains s’écrase sur un immense glacier Islandais en 1945. Quand les Américains, soixante ans plus tard, montent une opération ultrasecrète pour récupérer l’épave, cela tourne à l’affaire d’état. Que pouvait bien transporter cet avion mystérieux ? Une bombe atomique ? L’or volé aux juifs ? La vérité est bien plus surprenante. Un thriller haletant qui ne se lâche pas facilement.

  • Ils savent tout de vous

    Iain Levison - Ed. Liana Levi

    Un bon, un vrai, un authentique polar, avec une idée de départ originale. Des citoyens américains se découvrent un don incroyable, la capacité à lire dans les pensées de leurs congénères. A partir de ce postulat, une chasse à l’homme va s’engager pour récupérer un condamné à mort lâché dans la nature. La solution ? Faire appel à un autre télépathe, flic de son état, chargé de retrouver le fugitif. Mais la suite ne se déroulera pas comme prévu. Une histoire menée avec une grande dextérité, à dévorer sans modération.

  • Charlotte

    David Foenkinos - Ed. Gallimard

    Retrouvez le roman de David Foenkinos, Goncourt des lycéens 2014, en version illustrée. Il nous dévoile  la vie de Charlotte Salomon, artiste peintre morte toute jeune à Auschwitz.  Le texte est ici accompagné d’une cinquantaine de gouaches de l’artiste. Vous serez forcément touchés par cette œuvre.

  • Soudain, seuls

    Isabelle Autissier - Ed. Stock

    Et si vous plaquiez tout pendant un an pour faire le tour du monde à la voile ? C’est ce que décide de faire ce couple, lâchant confort et boulot pour écumer les océans à bord d’un voilier. Mais quand la croisière se transforme en isolement forcé sur une île désertique de l’Atlantique sud, rien ne va plus. Il faut alors survivre, à l’abri des ruines d’une antique station baleinière à l’abandon mais les conditions sont rudes, l’hiver austral arrive, les tensions s’installent au sein du couple, révélant les faiblesses et les antagonismes. Un très beau texte sur l’instinct de survie, sur la culpabilité et le remords.

  • Va et poste une sentinelle

    Harper Lee - Ed. Grasset

    Scout, héroïne de Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur a grandi. Elle a aujourd’hui 25 ans et revient voir son père pour quelques jours de vacances. Le monde a changé et Scout va aller de désillusions en désillusions. Mais n’est-ce pas là un mal nécessaire pour grandir et poser sur ce monde son propre regard ?

  • Retour à Watersbridge

    James Scott - Ed. Seuil

    1897, Elspeth rentre chez elle après avoir travaillé plusieurs mois loin de sa famille comme sage-femme. A son retour, elle ne trouve que les cadavres de son mari et ses enfants. Seul Caleb, le plus jeune a survécu. Ensemble ils repartent sur la route à la recherche des trois tueurs aux foulards rouges. Excellent roman noir, ce western glace, dérange et passionne.

  • La cavale du docteur Destouches

    Christophe Malavoy et Gaëtan et Paul Brizzi - Ed. Futuropolis

    Céline, grand écrivain, homme contesté et contestable, ambigu pour certains, sale type pour d’autres, antisémite, misanthrope, reste ce personnage énigmatique qui aura marqué la littérature française. Cette BD s’attache à nous relater cet épisode de sa vie qui le voit contraint de fuir la France – il est menacé de mort – avec sa femme Lili et le chat Bébert. Un détour par Sigmaringen nous rappellera les heures sombres de la France et de son gouvernement fantoche exilé en Allemagne. Une cavale épique, burlesque, sous le trait sombre et inspiré des frères Brizzi.

  • L'enragé du ciel

    Joseph Safieddine et Loïc Guyon  - Ed. Sarbacane

    C’est un pionnier fort méconnu que l’on découvre dans cette BD, Roger Henrard. Dès son plus jeune âge il n’a eu en tête qu’une seule chose, voler. Un peu rebelle, esprit libre, téméraire (un peu trop), il reste l’homme qui aura inventé et mis au point la photographie aérienne, au service de l’armée française, puis pour notre plus grand plaisir, nous faisant découvrir de magnifiques vues aériennes de nos villes et nos campagnes.

  • Mon grand calendrier des 365 mots

    Ed. 365

    Belle idée que ce calendrier dans lequel se cache un mot d’anglais différent chaque jour de l’année : un mot à apprendre par jour. Il suffit de soulever un volet pour voir apparaître un mot ; une manière ludique pour apprendre l’anglais aux tout-petits.

  • Le calendrier de Cerise

    Joris Chamblain et Aurélie Neyret - Ed. Soleil

    Après les carnets de Cerise, voici le calendrier 2016 de Cerise, avec des planches inédites pour illustrer chacun des mois de l’année. On retrouve toute l’émotion des magnifiques illustrations dans ces planches, en attendant le 4ème tome de cette belle série, prévu fin janvier 2016.

  • Le petit théâtre de La Fontaine

    Agnès de Lestrade et Gloria Pizzilli - Ed. Seuil Jeunesse

    Voici un beau livre pour les amateurs de théâtre. Des fables, des instructions de scène et des masques représentant les animaux vont permettre aux comédiens en herbe de s’essayer à la représentation théâtrale. Il n’y a plus qu’à allumer les projecteurs et tirer le rideau pour voir alors les petites têtes blondes faire revivre les fables les plus connues.