Les vents noirs

Ventsnoirs

Les vents noirs de Arnaud de la Grange

Ed. JC Lattès

Chaque rentrée littéraire offre son lot de premiers romans remarquables, et cette année n’est pas en reste, notamment avec Les vents noirs, une histoire puissante, envoûtante, qui nous transporte aux confins de la Sibérie et du Xinjiang, sur la route de la soie. Après la première guerre mondiale le lieutenant Verken est dépêché par le gouvernement français pour retrouver Emile Thelliot, grand explorateur et archéologue reconnu par ses pairs. Celui-ci, passionné par les mystères des civilisations Asiatiques, se voit dépassé par sa quête dévorante. Engagé dans une course contre des expéditions concurrentes, obsédé par la découverte de momies légendaires, il va se transformer en véritable chef de guerre, semant le trouble dans cette région déjà très instable. Commence alors une chasse à l’homme dans les immensités d’Asie centrale, où vont alterner batailles et marches exténuantes dans les déserts brûlants du Taklamakan. Cette quête s’avère surtout être une fuite en avant pour ces hommes dont l’aventure et la guerre sont le seul moyen qu’ils connaissent pour échapper à leur condition et à leurs fêlures.

Ce roman magnifique mêle brillamment les genres, comme l’aventure, la guerre et l’histoire. Il nous immerge dans des contrées sauvages et nous fait partager la folie et la quête d’absolu de ces personnages flamboyants que rien ne peut ramener à la raison. Une très belle découverte.