La Veille de presque tout

Veille presque tout

La Veille de presque tout - Del Arbol

Ed. Actes Sud

Une fois de plus Victor Del Arbol aura montré toute l'étendue de son talent, nous livrant avec brio ses thèmes favoris, la trahison, les vies brisées, la vengeance. Dans son dernier opus, on découvre une galerie de personnages qui ont tous leur propre histoire, aussi tourmentée que tragique. L'inspecteur Ibarra est appelé au chevet d'une femme grièvement blessée. Il la connaît, elle est la mère d'une fillette enlevée puis assassinée trois ans auparavant. Il avait alors arrêté puis tué l'assassin. Qu'est-il donc arrivé à cette femme qui ne s'est pas remise de la perte de son enfant ? Quelles rencontres a-t-elle faites pour se retrouver aux urgences, à moitié morte ? C'est ce que va apprendre petit à petit l'inspecteur. Par un jeu incessant d'allers et retours, Del Arbol tisse l'histoire de personnages qui vont croiser la route de cette femme. Il y a d'abord cet adolescent, fragile, brisé par la perte de sa famille dans l'incendie de leur maison. Il a été recueilli par son grand-père, un homme qui a connu la prison et la torture sous la dictature Argentine. Trahi par l'ami de jeunesse, il n'aura de cesse de le retrouver ; les comptes devront être réglés. Tous ces personnages ont leurs fêlures, aussi bien les victimes que les bourreaux, et l'inspecteur Ibarra n'échappe pas à la règle. Comment continuer à vivre, comment se libérer de ses fantômes ? Soyez certain qu'avec ce roman, vous serez plongés dans la noirceur et la complexité des âmes tourmentées. Victor Del Arbol se place vraiment en maître du roman noir.