Une putain d'histoire

Histoire

Une putain d'histoire

Ed. XO

Ceux qui attendaient le retour de Bernard Minier ne devraient pas être déçus… Après Glacé, Le Cercle ou bien encore N’éteins pas la lumière, l’auteur revient avec un nouveau thriller toujours aussi prenant et implacable.  Pour cette nouvelle intrigue, il a laissé son héros le commandant Servaz mais, comme dans ses précédents romans, il installe son histoire dans un décor idéal de cauchemar. Nous voici transporté cette fois ci sur une ile au large de Seattle : Glass Island. Henry, un adolescent de 16 ans est à bord du ferry qu’il prend tous les soirs pour rentrer chez lui avec ses meilleurs amis à la fin des cours. Une violente dispute éclate lors de la traversée entre Henry  et sa petite amie. Le corps de la jeune fille est retrouvé le lendemain sans vie sur une plage : elle est morte noyée, emmêlée dans un filet de pêche. Henry apparaît aussitôt comme le coupable idéal et va donc tout faire avec ses amis pour prouver son innocence. C’est lui d’ailleurs qui raconte « sa putain d’histoire » : il la raconte à Augustine Grand, un homme d’affaire très riche que Henry vient de rencontrer et qu’il nous présente comme son père.

L’Ile devient le décor d’un huis clos terrifiant où tous ses habitants ont des choses à cacher… L’auteur nous manipule en nous envoyant d’un coupable vers un autre. Un conseil : prévoyez du temps devant vous car une fois commencée vous ne pourrez pas interrompre votre lecture !