Romans

American dirt

American dirt

Jeanine Cummins - Ed. Philippe Rey

Fuir par tous les moyens vers le nord, se rendre insignifiant, transparent, pour quitter le pays et rallier la terre promise, voici l’obsession de Lydia, jeune Mexicaine dont la famille vient d’être assassinée lors d’une fête. Seuls son fils et elle ont survécu à la tuerie, miraculeusement, mais elle sait que Javier, le chef du cartel, veut sa peau, alors, en quelques minutes, elle quitte cette vie qui s’est achevée dans une mare de sang, et part sur la route avec son garçon. Cette route va devenir la route des migrants, qu’elle va cotoyer pendant des jours harassants, une immense colonne de hères fantomatiques qui fuient la misère d’Amérique Latine, attirés par cet Eldorado du nord que sont les Etats-Unis.

Ce roman, magnifique et captivant, empreint d’une puissance infinie, est une ode à la vie et à la résilience qui animent tous ces êtres qui n’ont plus rien, sinon la croyance en un avenir meilleur.

Les impatientes

Les impatientes

Djaïli Amadou Amal - Ed. Emmanuelle Collas

« Patience mes filles ! Munyal ! ». C'est ce que l'on intime sans cesse aux femmes du roman de Djaïli Amadou Amal afin qu'elles appréhendent avec sagesse leur triste condition. Trois d'entres elles nous racontent leur quotidien oppressant dans une société saharienne où elles n'ont aucun droit. A peine sorties de l'adolescence, Ramla et Hindou sont contraintes d'épouser deux prétendants choisis par les hommes de la famille. Pour l'une, le riche Alhadji Issa et pour l'autre, un cousin alcoolique et violent. Safira, la première épouse d'Alhadji, se méfie de l'arrivée de Ramla dans son foyer, après vingt-deux ans d'union monogame. Toutes vont intégrer une concession (c'est ainsi que se nomment les grandes demeures où les hommes abritent leurs femmes et leur descendance) où elles devront se soumettre à l'ordre patriarcal, endurer les viols conjugaux et la vie dans une maison polygame où chaque épouse se méfie des autres.

Le destin de ces femmes impatientes qui luttent pour leur liberté est révoltant et poignant. Djaïli Amadou Amal brise tous les tabous et laisse éclater une colère brute qui doit être entendue de tous.

Betty

Betty

Tiffany McDaniel – Ed. Gallmeister

Énorme coup de cœur pour ce roman exceptionnel !

Betty est née dans les années 50 dans l’Ohio. Sa mère est blanche et son père est cherokee. Des huit enfants, elle est celle qui lui ressemble le plus et doit donc faire face aux insultes racistes au quotidien. Heureusement, son père est là (la plus belle figure paternelle que j’ai pu lire jusqu’à aujourd’hui) pour soigner ses maux, la ramener vers la lumière et lui révéler la puissance de la nature. Et puis il y a l’écriture qui lui permet de tenir envers et contre tout. Malgré une violence inouïe, ce roman est d’une grande beauté, d’une intensité rare. Nous assistons à la naissance d’une écrivaine, d’une conteuse, d’une femme puissante !

L anomalie

L'Anomalie

Hervé Le Tellier – Ed. Gallimard

Un tueur à gages, une avocate, un architecte, un écrivain, en tout plus de 200 personnes ont en commun d’avoir pris le même jour le vol Air France 006 Paris-New York. Le vol s’était révélé chaotique en raison d’un cumulo-nimbus monstrueux apparu lors du trajet. L’appareil s’était posé sans dommage, rendant ses passagers à leur vie habituelle. Mais un évènement, une anomalie va plonger tout le monde dans la stupeur. Quand l’armée, les services secrets et des sommités scientifiques se regroupent autour d’une table, que peut-il bien en ressortir ? L’auteur nous offre une lecture jubilatoire autour d’une réalité qui s’effondre. « Je pense donc je suis » est sérieusement remis en question.

Le palais des orties

Le Palais des orties

Marie Nimier – Ed. Gallimard

S’il est une culture méconnue, c’est bien celle des orties. Pourtant, Nora et Simon, jeune couple de fermiers se lance à corps perdu dans l’exploitation de l’urticacée. Les travaux à la ferme, le commerce des produits dérivés, purin, pesto, soupe, crème, rythment la vie familiale. Pour les aider, une jeune fille vient s’installer quelque temps à la ferme. Pleine d’énergie, elle impose naturellement sa présence auprès de tous. Belle, sensuelle, elle amène une fraîcheur qui n’échappera à personne. Dans ce roman lumineux, l’auteure démontre avec brio qu’érotisme et orties font bon ménage.

Broadway 1

Broadway

Fabrice Caro - Ed. Gallimard

Le résumé de cette tragi-comédie est très simple : tout part d’une lettre de dépistage colorectal reçue prématurément. Pour le narrateur, 46 ans, c’est le début d’un grand délire paranoïaque totalement absurde et hilarant. A la manière d’un humoriste de stand-up, Fabrice Caro dissèque tous les petits travers de nos vies ordinaires pour notre plus grand plaisir. Si, comme nous, vous avez aimé son précédent roman Le Discours ou que vous appréciez l’humour décalé de ses bandes-dessinées, nul doute que ce nouveau roman vous mettra de bonne humeur et vous offrira de jolis moments de détente.

Yoga

Yoga

Emmanuel Carrère - Ed. P.O.L

Même s’il n’est pas totalement usurpé, ce titre est un peu trompeur. Emmanuel Carrère nous y parle effectivement de yoga, qu’il pratique depuis plus de trente ans, mais aussi de dépression, de trouble bipolaire, de terrorisme. Il nous explique qu’il avait pour projet d’écrire un roman souriant et subtil autour du yoga et de la méditation. De cette visée de départ subsiste d’ailleurs tout le début du livre puisqu’il s’ouvre sur le récit d’une retraite Vipassana réalisée dans le Morvan. Mais comment faire pour méditer sereinement lorsqu’une moitié de soi est l’ennemie de l’autre ?

Ce livre, c’est l’histoire d’un homme obsédé par l’idée de devenir un être humain meilleur. C’est aussi le combat d’un homme capable de créer son propre malheur et de transformer sa vie en enfer. Loin d’être un hochet narcissique, le récit d’Emmanuel Carrère touche quelque chose d’universel. Il nous parle du sens de la vie, de l’identité. Il nous offre un des livres les plus bouleversants de cette rentrée littéraire.

Impossible

Impossible

Erri de Luca – Ed. Gallimard

Comment une simple randonnée en montagne peut-elle amener un homme dans le bureau d’un juge d’instruction ? Les faits sont simples et réellement troublants : un homme s’est tué en tombant d’une vire escarpée, quelque part dans les Dolomites. Et l’homme qui a assisté au drame et donné l’alerte n’est autre qu’un ancien compagnon de la victime, lorsqu’ils étaient unis par la lutte révolutionnaire. Or il s’avère que l’homme qui vient de se tuer, 40 ans auparavant, avait dénoncé tous ses camarades à la police, dont celui qui se retrouve aujourd’hui face au juge, et qui a passé de longues années en prison. Ce jeune juge, devant les faits établis, n’a aucun doute quant à la culpabilité de cet ancien activiste d’extrême-gauche et à son mobile : la vengeance. Dans ce huis-clos tendu, incertain, le vieux militant nie sans faiblir, répondant habilement à toutes les accusations du juge. Il va même jusqu’à lui faire un cours d’histoire contemporaine en revenant sur ces années noires de lutte qui ont vu éclore « la génération la plus poursuivie en justice de l’histoire italienne ». L’auteur nous livre un affrontement magistral entre deux hommes brillants que tout oppose mais qui au final, se respectent.

Memoire de soie

Mémoire de soie

Adrien Borne - Ed. Lattes

Nous sommes en 1936, dans la Drôme, Emile part faire son service militaire.Ses parents n’ont pas changé leurs habitudes malgré le départ de leur fils unique : le père est déjà parti travailler et la mère est installée au lavoir. Au dernier moment, elle remet à son fils son livret de famille car il risque d’en avoir besoin. Emile découvre alors l’existence d’un certain Baptistin présenté comme son père biologique. Qui est cet homme dont ses parents ne lui ont jamais parlé ?

On ne parle pas beaucoup dans cette famille, alors les secrets restent enfouis. Mais aujourd’hui, Emile veut savoir et sa mère Suzanne raconte…

Ce premier roman est magnifique : il aborde avec une écriture puissante le poids du silence entre des gens qui s’aiment. Ces non-dits sont lourds et détruisent peu à peu le fil d’estime et de respect entre les membres d’une même famille.

L’auteur nous permet aussi de découvrir la culture des vers à soie, très développée dans cette région au début du siècle. En effet, l’homme que Suzanne aime doit reprendre la magnanerie familiale : elle fut d’ailleurs séduite par sa façon de parler de cette passion bien particulière.

Rassemblez vous en mon nom

Rassemblez-vous en mon nom

Maya Angelou - Ed. Noir sur blanc

Décédée en 2014, Maya Angelou était une poétesse, écrivaine, actrice et militante américaine auprès de Nelson Mandela et Martin Luther King notamment. Pour ma part, je ne connaissais pas cette grande dame et ce récit m’a permis de rencontrer une femme noire fière et volontaire. Elle a écrit en 1969 Je sais pourquoi chante l’oiseau en cage retraçant son enfance. Rassemblez-vous en mon nom  (écrit en 1974) est le deuxième tome de cette œuvre autobiographique. Nous découvrons deux années de sa vie, entre ses 19 et 21 ans : elle est alors mère d’un petit garçon. Maya quitte son village de l’Arkansas pour San Francisco où elle compte bien offrir à son fils un destin différent du sien …

Nous découvrons une jeune fille qui cherche l’amour absolument. Lorsqu’elle rencontre un homme et qu’elle tombe amoureuse, elle est prête à tout pour avoir sa reconnaissance. Mais souvent elle se fait berner, manipuler. Elle s’en sortira toujours grâce à son humour et son intelligence et fera de chaque épreuve une force.

Éprise de liberté, c’est pour elle un droit fondamental qu’elle défendra toute sa vie. Lorsqu’elle a vingt ans dans les années 1945, c’est un monde dominé par les Blancs mais elle ne courbera jamais la tête.

Liv maria

Liv Maria

Julia Kerninon - Ed. De l'iconoclaste

Palpitant destin que celui de Liv Maria, l'héroïne rayonnante du nouveau roman de Julia Kerninon. Instinctive et totalement libre, Liv Maria est passionnée par la vie, l'amour, l'inconnu et la nouveauté. Native d'une petite île bretonne, la jeune femme va très tôt déployer ses ailes pour arpenter le monde. A Berlin, au Chili puis en Irlande, Liv Maria va aimer éperdument un homme marié, pleurer ses parents partis trop tôt, multiplier les rencontres, gérer un hôtel, ouvrir une librairie et devenir mère. Malgré sa force de vie, le lecteur sent qu'un tel goût pour le mouvement et l'expérimentation cache une intranquillité. Les virages que Liv Maria opère sont toujours trop secs et serrés pour dessiner une trajectoire harmonieuse. Un secret inavouable l'empêche de trouver la paix et de jouir du bonheur...

Julia Kerninon crée ici une héroïne aux multiples facettes que vous n'oublierez pas de sitôt.

Chavirer

Chavirer

Lola Lafon - Ed. Actes Sud

Repérée à son cours de modern jazz dans une MJC de la banlieue parisienne, Cléo, treize ans, se voit proposer une bourse par une Fondation fantôme. Sans avoir le temps de comprendre, l'adolescente va découvrir que les lendemains exaltants qu'on lui fait miroiter ont un prix : elle va devoir payer de son corps pour y prétendre et convaincre d'autres jeunes filles d'en faire autant.

Des années plus tard, Cléo est devenue danseuse professionnelle lorsqu'un appel à témoins pour retrouver les victimes de la fondation est lancé. Son passé n'a jamais cessé de la hanter. Rongée par la honte et la culpabilité, elle a toujours gardé le silence. Côté scène, la danseuse fend l'air gracieusement, sourire aux lèvres et faux-cils papillonnants, au nom de l'Art et de la beauté. Côte coulisse, le dos est traumatisé et les jambes meurtries. Lola Lafon scrute ce corps en désordre et cet esprit laminé par le traumatisme.

Dans le dictionnaire, Chavirer signifie se renverser, basculer, mais aussi émouvoir, bouleverser, toucher. Cette définition correspond en tout point à ce sublime roman sur le monde de la danse.

Le metier de mourir

Le Métier de mourir

Jean-René Van der Plaetsen - Ed. Grasset

En 1985, au sud du Liban, un avant-poste posé sur un désert de cailloux à la frontière israélienne sert de barrage aux attaques du Hezbollah. La poignée d’hommes attachée à cette minuscule garnison est composée de mercenaires libanais à la solde de l’état Hébreux. A leur tête, Belleface, un vétéran auréolé de gloire militaire, est une légende dans l’armée israélienne. Ses faits d’arme, ses campagnes après la seconde guerre, l’Indochine, sont autant de théâtres qui l’ont vu grandir et devenir ce guerrier quasi-invincible. Dans cette routine de garde où rôde un danger invisible mais permanent, l’arrivée d’un jeune militaire français plein d’idéaux va déclencher une redoutable mécanique de questionnements chez le vétéran. Après tant d’années à servir par les armes, quelle a été sa vie d’homme ? Seul, sans enfant, quelle suite peut-il donner à son existence? Devant la naïveté touchante de ce jeune soldat, a-t-il la capacité, la volonté de s’attacher et de protéger ? Ancien casque bleu au Liban dans les années 80, l’auteur nous livre une belle histoire d’hommes, soldats perdus dans un désert des Tartares écrasé sous le soleil, en lutte avec leurs démons.

Patagonie route 203

Patagonie route 203

Eduardo Fernando Varela - Ed. Métailié

Le personnage principal, camionneur solitaire au passé mystérieux, sillonne les routes de Patagonie plus pour tuer le temps que pour livrer la marchandise qu’il transporte. Les contrées qu’il traverse, bouts du monde au sud de la Patagonie, lui offrent de manière inattendue des rencontres étonnantes, voire burlesques. Tous les personnages qui jalonnent son parcours sont déroutants, pas toujours aimables, affichant un pragmatisme et une logique propres à eux, plongeant Parker dans un abîme de perplexité. Sa rencontre avec une caissière de manège forain va bouleverser son quotidien, son périple prenant alors une orientation nouvelle. Mais comment la retrouver dans cette immensité désolée, quand on lui répond, perdu à la croisée des chemins et cherchant un village au nom pittoresque, la mule morte ou Indien méchant : “Continuez tout droit, le jeudi tournez à gauche, et quand il fera nuit tournez encore à gauche, vous arriverez à destination”. Ce premier roman est un vrai plaisir, offrant une lecture jubilatoire ; le sourire au coin des lèvres n’est jamais loin quand on suit ce périple hors du temps.

Les graciees

Les Graciées

Kiran Millwood Hargrave – Ed. Robert Laffont

Au nord de la Norvège, Vardø est un petit village qui a vu disparaître tous ses hommes en mer par une nuit d’hiver de 1617. Comme la grande majorité des femmes de l’île, Maren, 20 ans, perd son père, son frère et son fiancé. Une fois passés la stupeur et le temps du deuil, les femmes du village décident de s’organiser pour pouvoir survivre et subvenir seules à leurs besoins. Mais l’arrivée d’un délégué envoyé par le roi va venir bouleverser ce fragile équilibre. Absalom Cornet s’est fait connaître de l’administration en menant de véritables chasses aux sorcières et entend bien mettre le village au pas. Sa présence va cristalliser les tensions au sein de la communauté. Alors que Maren se lie d’amitié avec la jeune épouse du délégué, les femmes du village font preuve de prudence, craignant que le piège ne se referme sur elles.

Les Graciées est un roman historique inspiré de faits réels. L’écriture immersive de Kiran Millwood Hargrave vous plongera dans un univers rude et sans pitié sur cette île livrée aux éléments et à la folie des hommes.

Etes anglais

La saga des Cazalet T1 : Etés anglais

Elizabeth Jane Howard – Ed. La Table Ronde

Nous sommes en juillet 1937 en Angleterre et le domaine Home Place est en effervescence. Comme chaque été, Kitty et William Cazalet s’apprêtent à accueillir pour les vacances leurs 3 fils venus de Londres, leurs épouses et leurs progénitures… Les domestiques s’activent car il faut que tout soit parfait ! Quelle joie de retrouver cette ambiance « so british » qui m’avait tant séduite dans la série télévisuelle Downton Abbey.

Lire la suite

Pacifique

Pacifique

Stéphanie Hochet - Ed. Rivages

En 1945, après une formation avec les meilleurs pilotes, Kaneda intègre l’élite. Il se voit alors confier une mission suicide, il devra faire exploser son avion sur un des bâtiments de guerre américains. Cette mission, c’est l’honneur suprême de servir l’empereur du Japon, de défendre son pays contre les ennemis occidentaux. Mais Kaneda est jeune, très jeune ; le doute, la peur l’assaillent alors que ses camarades ont l’air impatients de partir se couvrir de gloire. Son éducation lui intime l’ordre d’obéir avec fierté ; sa grand-mère ne l’a-t-elle pas élevé dans la vénération des traditions ancestrales et des codes d’honneur qui régissent la vie des samouraïs ? Cette mission qu’on lui confie est une grande fierté, pourtant il doute. Il pressent que la guerre est peut-être déjà perdue pour son pays, et puis n’a-t-il pas encore plein de choses à vivre, lui qui est sorti il y a peu de l’enfance. Pourtant ce matin là il monte dans son cockpit et décolle vers l’objectif désigné. Mais le destin est une figure libre qui n’en fait qu’à sa tête et réserve toujours des surprises. Cette histoire, pleine de sensibilité, nous éclaire sur ces vies sacrifiées sur l’autel de l’honneur alors que tout est déjà perdu.

Un mariage en dix actes

Un mariage en dix actes

Nick Hornby - Ed. Stock

Véritable pièce de théâtre qui tait son nom, le roman de Nick Hornby se déroule en dix actes qui coulent sur dix semaines. A chaque chapitre, nous retrouvons Louise et Tom attablés avec leur boisson de prédilection dans un pub londonien. Sur le trottoir d'en face se trouve le cabinet de leur psychologue conjugale. Ils attendent avec plus ou moins d'enthousiasme le rendez-vous censé sauver leur couple qui bat de l'aile et tentent de définir l'ordre du jour de la séance à venir. Leurs échanges sont irrésistibles et drôlatiques. Second degré, sarcasme, métaphores et réflexions fines nous régalent à chaque phrase. Mine de rien, sous couvert d'une très grande légèreté, Nick Hornby observe à la loupe le quotidien d'un couple de quarantenaires, mariés de longue date et parents de deux enfants. C'est intelligent, tendre et divertissant.

Toutes les histoires d amour ont ete racontees sauf une

Toutes les histoires d'amour ont été racontées, sauf une

Tonino Benacquista - Ed. Gallimard

Pour oublier une réalité peu réjouissante, Léo s’octroie le droit de disparaître de la circulation sans donner de nouvelles. L'au-delà s'est imposé à lui-même, mais pas vraiment celui que l'on croit. Calfeutré dans une petite chambre obscure, Léo s'est crée un laboratoire de l'imaginaire en visionnant des séries télévisées sans discontinuer. Avalé par l'écran de lumière, Léo oublie tout et s'affranchit de toute réflexion pour atteindre un délicieux état de stupeur. L'auteur prend un malin plaisir à mélanger le récit de la vie de son héros avec celle des personnages de séries qui semblent avoir été créés pour répondre aux énigmes des agissements de Léo. Alcooliques anonymes, écrivain sur le déclin ou héroïne de la télénovela brésilienne : tous font écho d'une manière ou d'une autre. Le style de Tonino Benacquista est inimitable et son roman est vraiment unique en son genre !

Il est des hommes qui se perdront toujours

Il est des hommes qui se perdront toujours

Rebecca Lighieri - Ed. P.O.L

Trois enfants, deux frères et une sœur, livrés à la misère d’une cité de Marseille. Cette misère, endémique aux quartiers oubliés, est d’une violence telle que personne ne peut échapper à son emprise. Le père alcoolique, drogué, violent, la mère soumise, dans le déni, voilà le point de départ aussi brutal que commun d’une vie chaotique qui s’offre à cette fratrie. Les deux aînés, d’une beauté incroyable, vont manger la vie chacun à leur façon ; le petit dernier, atteint de diverses malformations, voué aux colères effroyables du père, va faire son chemin avec une force et une volonté incroyables. Leur monde, c’est la débrouille, et une solidarité bienveillante qu’ils trouveront chez les gitans du camp d’à coté. Les laissés pour compte, naturellement, se reconnaissent.

Rebecca Lighieri, la dernière lauréate du prix du livre Inter avec Arcadie, nous livre une œuvre extrêmement aboutie. Les personnages sont décrits avec une justesse, une profondeur telle qu’il est très difficile de refermer ce livre. On en redemande presque, tant ils ont imposé leur présence dans notre univers de lecteur.