Ma reine

Reine

Ma reine de Jean Baptiste Andrea

Ed. L'iconoclaste

Ce premier roman est avant tout un roman d’apprentissage et une ode à l’enfance. Nous sommes en Provence durant l’été 1965 avec Shell, un jeune garçon de 12 ans. Il aide ses parents à la station essence dans laquelle ils travaillent mais ces derniers vieillissent et décident de placer leur fils dans un établissement spécialisé. En effet celui-ci regarde le monde d’une manière particulière, ce qui l’empêche d’aller à l’école avec les autres enfants. Son père, afin de lui expliquer sa différence dit de lui qu’il est « beau comme une Alfa Roméo mais avec un moteur de 2CV ». Alors Shell décide de s’enfuir faire la guerre pour leur prouver qu’il est un homme. Mais il n’ira pas plus loin que le haut du plateau qu’il voyait depuis la station. Quelques jours après son installation, il se trouve nez à nez avec une jeune fille qui lui apparaît comme un rêve, un mirage. Elle lui propose de devenir sa reine : elle sera alors tout pour lui et il devra lui obéir et surtout, ne jamais chercher d’où elle vient sinon le lien magique qui les unit sera rompu…

Ce très beau roman est celui d’un amour absolu où des personnages cabossés par l’existence deviennent des rois et des reines. L’écriture très poétique dépeint parfaitement la sensibilité de Shell et nous permet de voir le monde à sa manière, comme un conte.