Pardonnable, impardonnable

Pardonnable impardonnable

Pardonnable, impardonnable - V. Tong Cuong

Ed. J’ai lu

Le point de départ de cette histoire c’est un drame : Milo, un petit garçon de 12 ans se retrouve dans le coma après une chute en vélo. Ses parents Céleste et Lino, ainsi que sa grand-mère Jeanne arrivent à son chevet. Pourquoi Milo était-il sur cette route de campagne alors qu’il était censé faire ses devoirs avec sa tante Marguerite ? Tous les trois lui demandent des comptes et celle-ci doit faire face aux poids de la culpabilité et des remords. C’est un véritable séisme qui va alors traverser cette famille. Tous cachent des choses, ont menti et sont en colère. Les blessures du petit Milo vont en rouvrir d’autres, encore plus anciennes, enfouies et la haine va balayer le quotidien et tout emporter sur son passage. Est-ce-que cette famille pourra encore exister après tout cela ?

Valérie Tong Cuong aborde là un thème très souvent abordé en littérature : le secret de famille. Mais elle le fait brillamment ; son roman nous happe. On défend ses personnages, puis on les déteste, bref, on les comprend… A la fin du roman, Céleste dit «  Milo est tombé pour nous aider à grandir » : le lecteur aussi en sort grandi, marqué. Céleste a raison : le chemin vers le pardon est complexe  mais la sérénité  qui en résulte est tellement belle.