Murambi, le livre des ossements

61ldwlonxzl

Murambi, le livre des ossement de Boubacar Boris Diop

Ed. Zulma

Quatre ans après le génocide rwandais un groupe d’écrivains africains a créé une résidence d’auteurs consacrée à une réflexion autour de ce massacre. «Ecrire par devoir de mémoire» telle est leur lourde tâche.  Boubacar Boris Diop, d’origine sénégalaise a publié en 2000 Murambi le livre des ossements. Cet ouvrage est le résultat de son travail autour de ce thème. C’est un livre magnifique, dur, violent qui propose un regard franc et intransigeant sur cet évènement. Boubacar Boris Diop imagine le retour au Rwanda de Cornelius. Celui-ci vit à Djibouti d’où il a vécu le génocide. Il souhaite revenir à Murambi où ses parents, ses frères et sœurs ont péri. Du moins c’est ce qu’il croit. Il retrouve sur place un vieil oncle Siméon ainsi que deux amis d’enfance Jessica et Stanley. Tous ces personnages se succèdent et racontent à la première personne ce qui s’est passé et comment ils essaient de se reconstruire et de recommencer à vivre. Cornelius apprend très vite que son père est toujours en vie et a été en réalité un des pires bourreaux Hutus. Il est même à l’origine du massacre de dizaines de milliers du Tutsi rassemblés dans l’école technique de Murambi afin d’y être exterminés. Comment continuer après cette révélation ? Ses discussions avec ses amis et son oncle vont l’y aider… Lisez ce livre c’est important… Sa lecture vous marquera, à jamais…